dimanche 31 décembre 2017

Trompeuses apparences

"Dites, m'sieur Weinstein, vous ne trouvez pas qu'on en fait un peu beaucoup pour une simple photo d'identité?"(demande l'ingénue...)

 


Parue entre 1983 et 1985 chez DC Comics, la mini-série Camelot 3000 de M.W. Barr et B. Bolland introduit l'un des premiers personnages ouvertement gay dans les comics mainstream : ramené à la vie en l'an 3000, le chevalier Tristan se réincarne dans un corps de femme. Il refuse de se résigner à cette condition. Pour le tourmenter, la fée Morgane lui propose de retrouver un corps d'homme s'il trahit le roi Arthur. Afin d'accroître son désarroi, elle ramène Iseult... Finalement, Tristan acceptera son sort et scellera ses retrouvailles avec sa fiancée dans une scène d'amour saphique sobre et romantique... dans un comics de 1985 ! (Avant Dark Knight Returns, Watchmen et l'avènement du modern age...)

Le Sith vous souhaite une bonne année...

(Petite redif. ;) )

mardi 26 décembre 2017

L'Odyssée de Pi

Bluffant l'Odyssée de Pi.
Tourner un film qui se déroule essentiellement sur un canot de sauvetage en pleine mer est une sacrée gageure (Lifeboat ?)...
Surtout si l'un des deux naufragés est un tigre !
Visuellement superbe avec des animaux numériques criants de réalisme (le tigre, Richard Parker, est un personnage à part entière), des scènes entre onirisme et réalité magnifiques (lorsque le navire sombre sous les yeux de Pi, l'apparition de la baleine, l'île des suricates...) et qui offre à la fin une nouvelle lecture du récit - ce qui compense largement quelques petites baisses de régime pendant l'histoire...
A voir !

mercredi 13 décembre 2017

Charité bien ordonnée commence par leur pomme !

Dans le même temps, le gouvernement annonce une restriction des aides de 13 milliards aux communes jusqu'à 2022.
L'austérité, c'est bon pour les autres !

samedi 9 décembre 2017

Un dessin, trois versions...



(Et de la guerre d'Algérie, du Gaullisme, de l'ORTF et du contrôle de l'info...)




Y a pas que Johnny dans la vie

Initialement, je voulais marquer "ils sont tous morts les gens ici", mais ça me choquait aussi... Bon, l'idée, c'est que la mort de Johnny, c'est triste, oui... Mais que la Camarde ne chôme pas ailleurs non plus sans que ça n'éveille trop d'écho... Les journalistes appellent ça "la loi de proximité."

Les Fatals Picards ont fait une chanson sur la mort de Johnny... Si, si.

Merci pour ce monument.


Hugo délire


Silence populaire.


mercredi 6 décembre 2017

Hallyday in ice


 Ah que couic !

La mort du plus populaire des chanteurs sarkoziste reléguant au second plan celle du plumitif du Figaro littéraire, talentueux, certes, mais crouton réac et misogyne par ailleurs, un petit dessin pour marquer le coup...