mardi 29 novembre 2016

Une droite bien primaire...

Douche froide pour Juppé et Sarkozy, la (F)rance profonde leur a préféré Fi(ll)on.


lundi 14 novembre 2016

Lâcher de troll

Depuis l'élection de Trump, certains semblent réaliser - mais un peu tard - que les vieilles recettes ne fonctionnent plus et que même un gros troll peut leur passer devant...
C'est curieux, mais ça c'était déjà produit en 2002, non ?
Sauf que là, si le premier tour risque de se reproduire... le deuxième, c'est moins sûr...
L'apprenti-sorcier, vous connaissez ? 

Sinon, sur un mode plus récréatif, voici la planche 9a de Commando Blitz
(en noir et blanc, muet).


mercredi 9 novembre 2016

Quand l'Amérique voit rouge...

C'est l'histoire d'un grand pays
où les Rouges et les Bleus alternent
au gouvernement...

Les hommes politiques sont des professionnels.
Ils sont favorables aux droits de l'homme,
au libre échange...
Ils préfèrent les réformes sociétales
aux réformes sociales.
Elles sont moins coûteuses.

Pendant des années, la bourse, déconnectée de l'économie réelle,
enrichit une minorité de nantis.
On ferme les usines, réduit les services publics et
la sphère de l’État providence...
Au nom de la concurrence libre
et non faussée.
L'économie est la priorité.
Si les inégalités, la pauvreté, la précarité
croissent, tant pis.

Les politiques savent ce qui est bon pour le peuple.
Il ne le prennent pas au sérieux même lorsque des citoyens
se rassemblent spontanément
et occupent l'espace public.

Quand un leader politique de gauche devient populaire,
susceptible de porter la parole citoyenne,
et prétend représenter son parti à la présidentielle...
les professionnels de la politique préfèrent l'écarter.
Et choisir un candidat du sérail.
Quitte à tricher à la primaire.

Puis vient un troll.
Grossier, démagogue, délirant...
Nul n'imagine sérieusement qu'on puisse voter pour lui.
Pourtant, il se qualifie.
Ces outrances sont dénoncées par la presse,
raillées par ses adversaires...
Il est sexiste, raciste, méprisant, menaçant... 

Les sondages donnent le candidat du sérail gagnant,
pourquoi s'inquiéter
quand les vedettes des médias
et du show-business, ceux
qui font l'opinion,
le soutiennent ?

Puis vient le réveil douloureux.

Ce grand pays,
c'est les États-Unis d'Amérique,
bien sûr... 


Quel autre pays, quels autres dirigeants,
feraient la même erreur ?



Biff Tannen for president !?



Dans le film Retour vers le futur 2,
à la suite de manipulations malheureuses,
l'infâme Biff Tannen devenait le leader d'une Amérique chaotique...
Il était le contre-modèle de l'homme politique intègre,
inspiré d'un affairiste démagogue sulfureux...
un certain Donald Trump !

Je représente donc ce dessin modifié de 2015...
Parce qu'à mon avis, y a du monde qui voudrait repartir en 1985...
Surtout depuis ce matin.